effet-streisand-bg

Effet Streisand : Tout savoir sur ce phénomène médiatique

Clément

L’effet Streisand est un phénomène lié à la médiatisation et à internet. Son nom provient de l’actrice et chanteuse Barbra Streisand. En effet, ce terme existe depuis 2003. Cette année-là, un photographe du nom de Kenneth Adelman, prend des clichés de la côte californienne. Il désire réaliser une étude de l’érosion dans la région. Malheureusement, sur une photo aérienne est visible la demeure de Mme Barbra Streisand. Cette dernière considère alors que la photo est une violation de sa vie privée et attaque en justice M. Adelman.

 

maison barbra streisandPeu de personnes n’avaient en réalité vu ce cliché. Cependant, la dimension médiatique de l’affaire produira l’effet inverse. De nombreuses personnes verront l’image et en un mois 420 000 personnes iront sur place voir la demeure de Barbra Streisand.

L’effet Streisand se produit donc lorsqu’on cherche à cacher une information et à la censurer. Ce comportement peut provoquer un rejet de l’opinion publique ou une mise en lumière de cette information que l’on désirait minimiser.

En effet, l’existence d’une information cachée, une diffusion massive de cette même information, sont les deux étapes de l’effet streisand. Elles ne semblent pas constituer une suite logique. Pourtant, c’est ce qui arrive lorsque les internautes, par désir de contrebalancer une minimisation de l’information, font exploser sa visibilité sur le net.

Comment éviter un effet Streisand ?

Ne pas cacher une information qui fait l’objet d’une crise d’e-réputation

Le problème de fond lié à l’existence d’informations négatives à l’encontre de votre personne ou de votre entreprise est qu’elles entachent votre e-réputation. Cette dernière est l’ensemble des propos, avis, prises de position, opinions vous concernant sur internet.

Il est naturel de vouloir la préserver. Néanmoins, il ne faut surtout pas tenter de cacher ou de supprimer ce type d’information. Si des articles, des publications sur les réseaux sociaux ou une vidéo sont publiés à votre encontre sur le web, ne vous précipitez pas et ne supprimez pas les contenus. Vous risqueriez de devenir une victime d’effet streisand. Effet Streisand et censure sont liés. Injustice, colère, indignation, voici les termes résumant assez bien ce que ressentent les internautes face aux tentatives de suppression d’une information. Heureusement, pour régler et prévoir ce type d’atteinte à votre e-réputation, il existe des stratégies efficaces et souhaitables à mettre en oeuvre.

Pour gérer au mieux votre e-réputation, effectuez une veille régulière de votre entreprise sur Internet

Pour mieux contrôler l’information, il faut mettre en place un processus de veille. C’est la base de tout travail d’e-réputation.

Savoir ce qu’il se dit de votre entreprise

ll est nécessaire de savoir ce qui se dit de votre entreprise. Que cela soit sur les réseaux sociaux, les forums, ou bien encore sur les sites d’avis tels que TripAdvisor. Toutes ces informations sont instructives et vous aident dans vos prises de décision. De manière générale, la veille vous donne une vision d’ensemble de votre e-réputation, mais aussi de votre secteur d’activité.

Anticiper, surveiller et maîtriser les menaces potentiellement néfastes

Ceci vous aide enfin à prévoir les bad buzz avant qu’ils ne surviennent. Avoir accès à l’information et la comprendre vous donne des outils pour agir, réagir et ainsi améliorer votre e-réputation. Vous observerez plus rapidement les premiers signes d’une crise. Maîtriser la diffusion d’une information sur les sites internet est une nécessité. Ce n’est que de cette façon que vous éviterez les situations qui vous inciteraient à faire une demande de retrait ou de censure.

Faire une veille régulière de votre e-réputation

Le travail de veille est une habitude à prendre. Il faut l’effectuer de manière régulière que cela puisse réellement porter ses fruits. C’est de cette manière que vous arriverez à contrôler votre image sur internet. L’information est produite en grande quantité chaque jour. Sur les réseaux sociaux notamment, l’activité est bouillonnante. C’est la raison pour laquelle, il faut surveiller en permanence ce qui se dit.

Faire appel à une entreprise spécialisée dans la gestion de l’e-réputation

Pour être sûr de ne rien laisser au hasard, vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée dans la gestion d’e-réputation. Votre image sur internet et dans les médias numériques, en effet, doit être un objet d’attention, car cela a un impact direct sur votre chiffre d’affaires. Les entreprises spécialisées telles que Guest Suite, proposent des suites logicielles pour aider à gérer votre réputation en ligne. Elles sont aussi de véritables coachs en réputation.

Ce type de solution est idéale lorsque le temps, l’envie ou les compétences spécialisées nous font défaut. Déléguer la gestion de votre e-réputation vous libère du temps pour le pilotage de votre activité.

La voie juridique est à utiliser en dernier recours, cela risquerait d’empirer la situation

L’essentiel est de savoir que porter plainte n’est pas une bonne stratégie. Hormis, les cas relevant réellement de la loi tels que les attaques racistes, les menaces ou la diffamation, ce n’est pas la solution. Les exemples d’effet streisand ou de bad buzz ne manquent pas. De grands groupes comme Nestlé en France par exemple, l’ont subi de plein fouet. Vous n’êtes donc pas à l’abri.

Dans l’esprit des consommateurs, nombreux sont les éléments donnant naissance à un effet streisand : information cachée, diffusion interdite ou bien encore tentative de retrait. Tous ces éléments renvoient une image négative et de tentatives de censure.

Par conséquent, il est évident que vouloir utiliser les grands moyens en portant plainte renforce sur internet l’effet streisand. En quelques mots, la voie juridique risque de faire passer votre entreprise pour méprisante, autoritaire, voire hostile à la liberté d’expression.

Comment gérer un bad buzz ?

D’abord, l’absence de réponse ou le déni sont deux choses à proscrire. Au contraire, la meilleure chose à faire est d’identifier le problème et de s’ouvrir à la discussion. Vous pouvez aussi publier un droit de réponse si cela est adapté à la situation. Que ce soit des avis négatifs ou un début de scandale suite à un tweet malheureux d’un community manager, ne supprimez rien. Soyez courtois, respectueux et répondez aux commentaires négatifs.

Le dialogue et l’empathie vis à vis des clients et une des meilleures réponses à un bad buzz. La marque ou l’entreprise doit reconnaître ses torts et annoncer les actions qu’elle va mettre en oeuvre pour régler le problème. Concrètement, la solution réside dans le fait d’être ouvert, humble, et proposer des solutions.

Faites-vous accompagner dans la gestion de votre e-réputation